La séance s'est ouverte à 09h30 sous la présidence de Mr Jacques POMONTI (photo), Vice-Président du CoSS, qui a conduit les travaux de la matinée, en attendant l’arrivée de Mr Antoine AIELLO, Président de l’Université de Corse.

Présentation des projets :

  • Projet STREAMER

Porté par Béatrice DRAZENOVIC, le projet STREAMER porte sur l’élaboration et la distribution d’un matériau composite céramique pour allumage de turbomachines. L’innovation consiste en la mise au point d’un nouveau semi-conducteur, élément clé de ces bougies, ceci en vue de concurrencer le produit existant, de fabrication quasi-exclusivement américaine. Issu des laboratoires de recherche publique, le projet s'appuie sur des travaux réalisés dans les laboratoires de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon et de l’Université de Corse. Le projet vient d'être désigné lauréat du Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes 2007 dans la catégorie « Emergence ».

  • Projet de « Dispositif de commande à la poignée »

Le projet, porté par Frédéric VELLUTINI, consiste à mettre au point et commercialiser un système de commande à la poignée pouvant être un accélérateur, un frein ou une commande d’embrayage et se monter sur tous types de véhicules utilisant des poignées comme des motos, quads, jet-ski ou moto-neige. L’intérêt du dispositif réside dans le fait qu’il permet une préhension optimale de la poignée tout en permettant un contrôle sensitif et non fatiguant de la commande.

Ces 2 projets vont être accompagnés pendant 18 mois par l'I2TC, jusqu’au démarrage de l’activité et/ou la réalisation d’un premier tour de table financier, ce qui porte à 8 le nombre d'entreprises qui bénéficient de ce dispositif depuis son démarrage en 2006.

L’Incubateur de Corse accompagne les porteurs de projet de création d’entreprises technologiques et innovantes. Financé par le Ministère de la Recherche et par la Collectivité Territoriale de Corse, l'I2TC propose une méthodologie d’accompagnement adaptée à chaque projet et à chaque porteur de projet, ainsi qu’un financement pour les études externes nécessaires à la création de l’entreprise.