Didier PIERRAT-AGOSTINI est le président de STEPSol, une SAS créée en 2016 en Corse. STEPSol travaille depuis 3 ans sur le développement d’une solution de stockage d’énergie hydraulique et gravitaire et sera présent au salon Vivatech sur le Lab Energie d'ENGIE en juin 2017. Le projet est accompagné par l'Incubateur d'entreprises innovantes de Corse, porté par INIZIÀ, avec le concours de la SATT Sud Est.

 

Plateforme expérimentale « Paglia Orba » développée en partenariat par l’Université de Corse,le CNRS et le CEA Tech sur laquelle est installé le banc d’essai de micro-STEP.


Bonjour Didier, Pouvez-vous présenter STEPSol en quelques mots ?

STEPSol développe, en partenariat notamment avec le CEA/LITEN, une solution innovante et optimisée de production maîtrisée d'électricité d'origine photovoltaïque pour les Zones Non Interconnectées. Pour cela, la micro-STEP, un système de stockage robuste et durable, est couplée à la ressource solaire, permettant de s'affranchir du caractère intermittent et aléatoire du PV.

Le programme de R&D a été labellisé par le pôle de compétitivité CAPENERGIES, il est financé par la région Corse et la SATT Sud-Est. Les équipes ont débuté leurs travaux sur le banc d’essai de la plateforme expérimentale de Paglia Orba (Université de Corse-CNRS-CEA).

Nous préparons actuellement l’étape suivante, à savoir le développement des deux premiers démonstrateurs avec l’appui de la Collectivité Territoriale de Corse et des Fonds FEDER 2014-20.

En quoi votre projet est-il innovant ?

Les STEPS (Station de Transfert d’Energie par Pompage) couplées à des barrages représentent aujourd’hui 99% du stockage d’énergie dans le monde.

Cette technologie est simple et mature, mais les dimensions très importantes des bassins et des canalisations qui sont nécessaires limitent considérablement son déploiement. STEPSol propose de réutiliser ce principe technologique de stockage, mais sur des puissances réduites (36kW à 1MW), grâce au développement de micro-STEP venant en soutien de centrales solaires, afin d'offrir une production électrique maitrisée et prévisible.

Ces micro-STEP solaires, qui s'installent hors cours d'eau, permettent un dimensionnement sur mesure, adapté au relief, à l'ensoleillement et aux besoins de chaque site.

https://fab.engie.com/uploads/redactor/591b31a424f2c-STEP.PNG

Le défi à relever est d’ordre économique et financier et passe par un dimensionnement et un pilotage innovant :
minimisation du foncier, optimisation énergétique du couplage stockage/PV, stratégies de pilotage du système de pompage/turbinage optimisées par rapport à la ressource solaire, prise en compte des contraintes de raccordement, administratives, réglementaires...

Notre solution, modulable et locale, est également prévue pour s'adapter à un système Smart Grid global, à l'échelle d'un territoire. Un système de management de l'énergie développé pour STEPSol, via une maturation SATT SE/Université de Corse, sera chargé de piloter énergétiquement l'ensemble du Smart Grid (prédiction, gestion du foisonnement...)



Qu’allez-vous montrer à Vivatech ?

Nous allons présenter notre équipe, riche de différents profils générationnels et compétences, comme Tina LE MAO, jeune ingénieure-doctorante sortant de l’ENSE3 que STEPSol vient d’embaucher ou Denis BLANQUET, ingénieur expérimenté Photovoltaïque CEA/LITEN et moi-même au profil commercial et économique. Nous projetterons aussi un film d’animation sur notre technologie innovante.



Qu’attendez-vous de votre présence à Vivatech avec ENGIE ?

Des rencontres pour continuer à développer notre réseau mais aussi engager positivement des discussions sur un accompagnement industriel et financier prioritairement avec ENGIE


Quelle question auriez-vous aimé que je vous pose ? Et votre réponse ?

Vous auriez pu me demander ce qui limite la transition énergétique à l'heure actuelle !

Le défaut majeur des ENR, c'est leur intermittence. Il est particulièrement difficile d'assurer un équilibre entre production et consommation lorsque vous avez des sources aléatoires et non pilotables. Si le gestionnaire de réseau n'assure pas cet équilibre, non seulement le service en électricité n'est plus garanti auprès des consommateurs, mais cela peut provoquer des instabilités sur le réseau, voire son effondrement. 

Il existe plusieurs solutions pour pallier à ce défaut majeur : sobriété énergétique, pilotage de la consommation (effacement), foisonnement, et stockage de la production. Dans notre cas, par exemple, nous couplons des centrales solaires à du stockage, des micro-STEP, pour maîtriser notre production, et ainsi permettre de renforcer activement et localement le réseau tout en intégrant des ENR.