Vu dans la presse (Corse-Matin du 9 septembre 2017) ► Les fondateurs de la société BOWKR ont reçu la confiance des investisseurs d'ACG Management pour accélérer leur développement. Développée avec l'appui d'INIZIÀ, l'appli mobile qui repense les codes du recrutement compte déjà plus de 10 000 utilisateurs.

Bowkr_2017.png

Il y a toute une partie de la population pour qui les mots flexibilité, mobilité, en matière d'emploi résonnent comme une hantise. Pour celle que l'on nomme la génération Y - les jeunes nés entre les années 80 et 2000 -, la vision du travail est différente, le rapport au temps aussi et c'est la passion qui devient un métier.

Ce constat, les deux fondateurs de l'application mobile Bowkr l'ont fait voilà près de cinq ans. Léo Kinany-Martelli et Morgan Tomasini n'avaient a priori aucune raison de se lancer dans la recherche et le développement numérique. L'un était serveur dans l'hôtellerie, l'autre DJ. Très vite néanmoins, leurs expériences personnelles ont révélé une évidence : la difficulté d'entrer rapidement en contact avec un employeur. "Il y avait ce constat technique et le système des petites annonces qui a ses limites, expliquent les fondateurs de Bowkr. Nous avons repensé alors la mise en relation d'un talent avec un recruteur. C'est une nouvelle approche de l'emploi, avec un marché flexible, une réponse apportée à un besoin immédiat."

Lancée en avril 2016

Leur idée, ils ont pu la développer au sein de l'incubateur territorial Inizià. Ils se sont "autoformés" et ont pu créer un prototype.

Le lancement de l'appli est intervenu en avril 2016. Les candidats déposent leur profil, leurs compétences, leurs disponibilités, jusqu'aux lieux sur lesquels ils sont susceptibles de se déplacer pour travailler. Du côté des employeurs, ils ne publient pas d'offres mais consultent ces CV 2.0 dans les domaines qui les intéressent. La mise en contact des deux parties peut être immédiate, via la messagerie privée liée à l'application.

Un concept qui fonctionne puisqu'aujourd'hui, Bowkr compte plus de 10 000 utilisateurs principalement en région Paca, à Paris et jusqu'en Belgique. La Corse n'en représente pour l'instant que 8 %.

Beaucoup de travail pour Léo et Morgan et une prise de risque payante finalement.

Une équipe et des locaux à Bastia

Cet été, les startupers bastiais ont réussi une exceptionnelle levée de fonds de 500 000 ¤ auprès d'ACG Management.

Il s'agit de l'un des spécialistes de l'investissement dans les PME françaises qu'il accompagne à tous les stades du développement. Pionnière des FIP en Corse, la société y a implanté une équipe de six personnes à Ajaccio et à Bastia. Elle a suivi, depuis 2007, une cinquantaine d'entreprises insulaires.

Cette aide précieuse va permettre à la plateforme de mise en relation professionnelle de se structurer et d'accélérer son essor.

"Il y a trois mois, nous n'étions que deux à travailler. Aujourd'hui, notre équipe compte une dizaine de personnes : développeurs, analystes de données, spécialistes du marketing et de la communication, indique Léo Kinany-Martelli. Des profils que nous avons recrutés sur notre appli évidemment !"

Une équipe et des locaux surtout : depuis quelques jours, la start-up a pris possession d'un appartement sur la place du Marché, en cours d'aménagement. "Maintenant, nous allons pouvoir mettre en place notre modèle économique, amorcer une croissance uti lisateur et attaquer des marchés dans d'autres pays", note Morgan Tomasini.

Bowkr nourrit désormais l'ambition de devenir rapidement le leader européen dans le domaine de l'emploi flexible, mobile et freelance. Et la capacité d'apporter, en temps réel, une réponse aux besoins de toute une génération et des recruteurs de demain. Celle qui prône l'humain et ses compétences.