La Collectivité Territoirale de Corse, l’ADEC et Inizià viennent de signer une convention pluriannuelle 2017-2020 avec un financement de 500 000 € par an dédié au soutien à l’innovation et à l'accompagnement de start-ups. Cette convention avait été approuvée par délibération de l'Assemblée de Corse le 30 juin 2017.

20170925-PhotoADEC1.png

Voir l'article de Corse Net Info

Inizià, l’incubateur de projets innovants a signé une charte avec la CTC et l’ADEC. Fondé en 2006 par la Collectivité territoriale de Corse un premier incubateur I2TC deviendra Inizià sous forme associative en 2013. Contribuant à cette refondation on peut retrouver la CAPA, la CAB, la CTC, les CCI de Haute-Corse et de Corse et de Corse du Sud. Inizià détecte les projets qui doivent être innovants, avoir besoin d’un accompagnement, vouloir développer une activité créatrice d’emplois en Corse et démontrer l’existence d’un marché et sa capacité à le capter. Les projets sont expertisés et à la suite de leur sélection les entrepreneurs entrent en incubation.

Cet accompagnement peut aller de 12 à 24 mois durant lesquels les startups bénéficient d’une aide avec un coaching personnalisé pour définir le modèle économique, rechercher des partenariats. En outre les « incubés » peuvent avoir droit à un financement sur des prestations externes et un appui pour des levées de fonds. A leur sortie, ils continuent de rester dans le réseau de l’incubateur.

« Je suis membre du conseil d’administration de l’ADEC depuis 2004 et je le préside depuis deux ans », a souligné Jean-Christophe Angelini. « J’ai pu donc suivre l’évolution de l’économie de notre ile. J’ai pu constaté que les premiers dossiers concernaient principalement des commerces de proximité et de l’agro-alimentaire ou du tourisme. Depuis quelques temps nous pouvons nous féliciter de voir émerger des projets innovants d’un point de vue technologique, marketing, numérique etc. Nous assistons à un écosystème en pleine mutation. Il y a incontestablement une dynamique dans le secteur de l’innovation. Il y a beaucoup d’enjeu autour de ce domaine notamment l’emploi. L’essentiel est d’ancrer notre île dans une modernité économique et que d’ici dix ans les startups et les entreprises actuellement en incubation conditionnent les contours de notre économie et rêvons, pourquoi pas, du plein emploi avec la fin de la précarité et de la pauvreté ».

La convention prévoit un budget de 800 000 € par an sur trois ans, une enveloppe donc pluriannuelle 2017-2020. « Les entreprises qui se lancent se heurtent à de nombreux freins, l’insularité entre autres pour ceux qui souhaitent innover », a précisé le Président d’Inizià, Jacques Pomonti. « On peut heureusement constater qu’elles ne rencontrent plus une certaine contrainte et non des moindres, la contrainte politique. L’innovation et l’accompagnement de l’esprit entrepreneurial est aujourd’hui une des orientations politiques à travers le soutien qu'ils accordent à Inizià ».

Logotype_Inizia_HD.png
LOGO-CTC.jpg LOGO-UE.jpg